lundi 7 décembre 2009

Salade chicons jambon croûtons !

Salut !

Voilà une recette facile et tout à fait bonne (à condition d’aimer les endives) : la salade chicons-pommes-noix-croûtons-jambon.

J’ai presque honte de la publier tellement elle est simple...


Il vous faut :

- des endives (des chicons !)

- des pommes

- des noix

- des croûtons (achetés ou faits maisons : des tartines de pain sec coupés en carrés, et rissolés dans une poele)

- du jambon (demandez une tranche épaisse, vous n'aurez qu'à la couper en cubes)

- de la vinaigrette (la recette ici)

Comment faire :

1. Lavez les endives et coupez-les en rondelles.

2. Mélangez avec le reste des ingrédients et ajoutez la vinaigrette !

3. C'est tout !



Et maintenant, le quart d'heure "J'apprends en mangeant" :

Vous avez sûrement remarqué que j’ai employé le terme « chicons ». Oui, oui, ça veut bien dire endives. Si vous êtes du Nord, vous avez compris tout de suite, non ?

Alors, d’où ça vient les chicons ? De Bruxelles ! La légende raconte que l'endive aurait été découverte au milieu du 19e siècle, par un certain Monsieur Bréziers, responsable du jardin botanique de Bruxelles. On raconte que pour payer moins d’impôts sur ses cultures, il cacha des pieds de chicorée sauvage dans sa cave. Pour parfaire le camouflage, il les recouvrit de terre. Quelques semaines plus tard, alors qu’il s’en allait les récupérer, il découvrit des plantes blanches sur les racines : les chicons ! Comme quoi, être radin, c'est malin !

Aujourd’hui, c’est comme ça qu’on les cultive : d’abord on produit les racines. C’est tout simple : en mai, on plante une graine, et 5 à 6 mois plus tard, on obtient une racine. Celle-ci a ramassé tout plein de réserves.

Ensuite, on les planque dans une chambre froide, pour une période entre 8 jours et 8 mois. Ben oui, ça permet de manger des chicons toute l’année ! Quand on veut des chicons, donc, on place la racine dans un endroit chaud, humide et sombre. Pendant trois semaines, le chicon va pousser, grâce aux réserves accumulées par la racine.

Ça ressemble à ça :


Enfin, on sépare le chicon de la racine, on l’épluche et on l’emballe. Et voilà, il est prêt à être mangé !

4 commentaires: