mercredi 9 janvier 2013

Pain sans pétrissage : du pain de fainéants... et excellent !

Salut les boulangers !

Vous avez envie de manger du pain maison mais vous n'avez pas la motivation pour pétrir de la pâte ? La recette du pain sans pétrissage est faite pour vous ! Autant dire les choses franchement, cette recette, c'est une recette de fainéants ! On mélange, on laisse reposer, on jette dans une cocotte et hop, on a du pain maison sans aucun effort !

Alors que la recette de pain que je connaissais demandait pas mal de temps, celle-là en demande encore plus... mais sans rien faire ou presque ! Si c'est pas la classe, ça, franchement... (mais je dois avouer que le côté "On pétrit et on se défoule sur la pâte" m'a un peu manqué !)

Alors, d'où ça vient, cette recette ? De deux américains, Jeff Hertzberg et Zoë François. Leur truc à eux, c'est de préparer la pâte, de la laisser fermenter au frigo toute seule comme une grande pendant plusieurs jours dans une boîte fermée, d'en prélever une portion et de la faire cuire... plus on attend, meilleur ce sera, car il aura longtemps fermenté. Pour une première fois, je l'ai laissé reposer 8 heures et j'ai utilisé toute la pâte. Donc il faudrait que j'en refasse en la laissant plusieurs jours au frigo, pour voir...

Est-ce que c'est bon ? OH QUE OUI !

J'ai farfouillé un peu partout sur les internets pour faire un mélange de plusieurs recettes, dont celle du blog Poivre et chocolat, que j'ai trouvée excellente.


Il vous faut :

- 600 g de farine (vous pouvez utiliser 600 g d'un même type de farine ou mélanger deux sortes - par exemple, 450 g de farine à pain et 150 g de farine de seigle... lâchez-vous !)

- 1 cuillère à café de sel (ne l'oubliez pas !!)

- 1 cuillère à soupe de sucre

- 1 cuillère à soupe de levure de boulanger sèche

- 480 ml d'eau tiède

- Facultatif : une grosse poignée de raisins secs, des noisettes, des canneberges... bref, ce que vous voulez ajouter dans votre pain !

- Et surtout, une cocotte qui va au four, avec un couvercle



Comment faire :

1. Mélangez tous les ingrédients dans un grand saladier. Vous allez obtenir une pâte très collante, c'est normal, ne paniquez pas.




2. Recouvrez le saladier de pellicule plastique et laissez reposer au moins trois heures, dans une pièce sans courants d'air. Le mieux, c'est toute la nuit, voire encore plus. Plus on attend, meilleur ce sera ! La pâte fera plein de bulles et aura gonflé.

Pâte après une bonne nuit de sommeil


3. Chemisez votre cocotte avec du papier parchemin et préchauffez votre four à 240 º C.

4. Avec une spatule, ramenez la pâte des bords vers le centre du saladier.



5. Saupoudrez de farine votre plan de travail et renversez le saladier dessus. Ramenez les bords de la pâte vers le centre en prenant la farine au passage (ça évitera que la pâte vous colle aux doigts). À ce stade, vous pouvez rajouter des raisins secs, des noisettes...




6. Donnez à la pâte la forme de votre cocotte (ronde ou ovale) et retournez-la.



7. Soulevez-la délicatement et mettez-la dans la cocotte. Mettez le couvercle et enfournez pour 30 minutes.



8. Enlevez le couvercle et laissez dorer la croûte (de 10 à 20 minutes environ, selon ce que vous jugez comme "doré").



9. Faites une danse de la victoire et remerciez Jeff et Zoë.


lundi 7 janvier 2013

Vidéo : comment enlever le cœur d'une laitue iceberg en trois secondes !

Vous avez passé une mauvaise journée et vous souhaitez vous défouler (tout en préparant votre souper) ? Si vous avez une laitue iceberg dans votre frigo, voici comment faire ! 

Vidéo trouvée via le site de La bouche pleine. 

dimanche 6 janvier 2013

Galette des rois de Dunkerque - Une autre recette !


Aujourd'hui, c'est la fête des rois ! Alors, pour fêter ça, je vous propose la recette de la galette des rois de Dunkerque. Pour le coup, je respecte la résolution "Mettre plus de recettes de saison", mais pas celle "Manger moins gras et moins sucré"... La recette provient du blog de Jojo, que j'ai changé à ma façon.

J'avais fait un essai il y a un an. C'était bon, mais la galette ne ressemblait pas tout à fait à la vraie... celle-ci l'est beaucoup plus, je l'ai trouvée très ressemblante gustativement à la vraie ! Mais il reste un je-ne-sais-quoi de différent. Je lance donc un appel à tous les boulangers dunkerquois qui passeraient par ici... quel est votre secret s'il vous plaît ??


Il vous faut :

- 120 ml de lait tiède

- 1 œuf

- 1 pincée de sel

- 25 g de sucre

- 50 g de beurre

- 250 g de farine

- 2 cuillères à café de levure de boulanger sèche (il faudrait que j'essaye avec une seule cuillère, car ça goûtait légèrement la levure)

Pour la crème au beurre :

- 1 œuf

- 120 g de sucre glace

- 125 g de beurre mou

- 2 cuillères à soupe de rhum ou de kirsch (ou de l'arôme de rhum si vous n'en avez pas)


Comment faire :

1. Faites pousser la levure : préparez-lui un petit bain de lait tiède et de sucre, dans laquelle vous la laisserez reposer 10 minutes. Pour encore plus de confort, installez son bain dans un bol d'eau chaude.




2. Mélangez la farine, le sucre et le sel dans un saladier.



3. Ajoutez le beurre, les oeufs, la levure et le lait tiède et pétrissez pendant 10 minutes. Laissez reposer 15 minutes.




4. Étalez la pâte pour former une galette. Déposez-la sur une plaque recouverte de papier parchemin et laissez-la gonfler pendant 30 à 45 minutes.





5. Préchauffez le four à 200 °C. Badigeonnez la galette de lait et enfournez pour 15 minutes, ou jusqu'à ce que la galette soit dorée. Laissez-la refroidir complètement.


6. Pendant la cuisson, préparez la crème au beurre. Séparez le blanc du jaune et battez le blanc avec le sucre glace jusqu'à obtenir un mélange mousseux.



7. Ajoutez le jaune d'oeuf, continuez à battre, puis ajoutez le beurre. Si la crème est grumeleuse... le secret : le mixeur ! Ça rend la crème lisse, c'est merveilleux ! Vous pouvez ajouter l'alcool si vous le souhaitez.

Avant le passage du mixer...

... et après ! Tadaaaam !

8. Coupez la galette en deux et étalez la crème. Cachez-y une fève et refermez-la, puis saupoudrez-la de sucre glace. Physiquement, elle ressemble beaucoup à la galette beurrée de Dunkerque... non ?





Boulangers, boulangères, dunkerquois, dunkerquoises, si vous connaissez la recette de la pâte parfaitement ressemblant à la vraie, exprimez-vous !

Et vous, vous mangez quoi pour la fête des rois ?? 





vendredi 4 janvier 2013

Pâtes au saumon et au Boursin

Bonjour les gourmands !

Comment allez-vous ? Aujourd'hui, je vous propose une recette très facile, délicieuse, et hyper rapide. Bref, une recette parfaite pour tenir la résolution culinaire numéro 1 !


Il vous faut (pour 2 personnes) :

- du saumon fumé (100 à 140 g environ, à ajuster selon vos envies bien sûr !)

- des pâtes (200 g ou moins si vous n'êtes pas de gros mangeurs !)

- un demi Boursin

- un peu de crème fraîche liquide


Comment faire :

1. Faites cuire vos pâtes, et égouttez-les. Remettez-les dans la casserole, et la casserole sur le feu.



2. Coupez le Boursin en deux.

Ça coûte cher ici le Boursin ! Fripouille en est toute étonnée !



3. Ajoutez le Boursin aux pâtes, avec la crème fraîche et le saumon fumé coupé en morceaux. Remuez et laissez chauffer quelques minutes.



Et voilà ! Vous m'en donnerez des nouvelles ! Et vous, quelles sont vos recettes rapides pour vos lunchs ? J'attends vos suggestions dans les commentaires !